Bienvenue dans notre rubrique "Conseils"

 

 

Des conseils avisés et des réponses à vos questions

 

 

  • Comment savoir à quelle entreprise confier mon projet ?

 

Vous solliciterez certainement plusieurs fabricants de vérandas pour votre projet d’extension. Ceux-ci vous rencontreront et vous communiqueront leurs devis sous des formes plus ou moins détaillées. Différents points  sont primordiaux pour être sûrs que vous avez mis votre projet entre de bonnes mains :

 

Etre persuadé que vous avez affaire à un spécialiste

Il doit parfaitement connaître la véranda, la règlementation et les différentes solutions techniques envisageables. Sa capacité à répondre à vos interrogations ou à vous expliquer simplement les choses attestera de sa maîtrise et de son expertise. Il s’agit de bien comprendre, pour bien choisir. L’entreprise doit être sérieuse avec des références indiscutables. Les labels, certifications et garanties proposés peuvent être des indicateurs pertinents.

 

Vous sentir en confiance, écouté et compris

Il est primordial de construire dès le début des échanges une relation saine et honnête. Pour être bien conseillé, vous devez pouvoir exprimer vos attentes, vos envies, vos contraintes et être sûr qu’elles seront prises en considération. Tout au long du projet une communication claire et transparente s’impose.

 

Avoir la possibilité de confirmer votre choix par du concret

Rien de tel qu’une visite dans un hall d’exposition, voire même chez un ancien client, pour manipuler les vérandas « en vrai » et apprécier les spécificités techniques ou esthétiques. Vous pourrez vous rendre compte par vous-même de la qualité des produits, des finitions, des équipements de votre future véranda.

 

Recevoir une proposition complète et détaillée

Cette proposition doit être conforme à vos envies initiales et même inclure des éléments auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé au départ. En effet la plus-value d’un spécialiste est d’analyser vos besoins et vous soumettre des solutions adaptées.

La proposition de conception doit être accompagnée d’un descriptif technique précis et d’un chiffrage détaillé, car pour comparer des devis, les conceptions doivent être comparables. Accordez donc une attention particulière aux performances thermiques et phoniques annoncées, aux spécificités structurelles, aux éléments d’étanchéité. Ils détermineront directement le confort et la longévité de votre véranda.

 

 

  • Quelle enveloppe budgétaire dois-je prévoir ?

 

Le prix de votre véranda dépendra de plusieurs éléments : la surface, la forme, les matériaux, les équipements, les éléments de décor que vous aurez choisis. En moyenne il faut compter 1000 € à 1800 € le m². Mais ce ratio n’est pas linéaire, car il existe des coûts fixes indépendants de la surface. Ce n’est donc qu’un ordre de grandeur pour vous fixer les idées. Une étude précise de votre projet est la meilleure solution pour connaître l’investissement qu’il représente.

 

En effet, choisir de réaliser une extension en véranda est un vrai investissement pour votre patrimoine. Quand on regarde le prix au m² du marché immobilier en Provence, construire une véranda est souvent plus économique que d’acheter une maison plus grande. En outre sa luminosité et son cachet esthétique donnera à votre habitation un atout supplémentaire à la revente.

 

  • Quelles seront les incidences fiscales ?

 

Votre véranda est une construction fixe qui accroît la valeur locative castrale de votre habitat. Elle aura donc des répercussions sur le calcul de vos taxe d'habitation et/ou taxe foncière.

Mais la hausse de la base d'imposition ne sera pas nécessairement immédiate. Les additions de constructions peuvent en effet bénéficier, durant deux ans, d'une exonération temporaire de taxe foncière pour autant qu'elles aient été déclarées par le propriétaire à l'administration fiscale dans les 90 jours après la fin des travaux.

 

Comme toute construction, la véranda est aussi soumise à la fiscalité de l'urbanisme. Certaines taxes sont applicables en fonction de votre lieu d’habitation, leurs montants sont variables et déterminés localement. Pour avoir des informations précises, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre mairie.

 

 

  • Quelle relation existe-t-il entre véranda et RT 2012 ?

 

A l'heure de la Réglementation Thermique 012 la véranda et ses nombreuses innovations techniques constituent un atout supplémentaire dans la maîtrise de la consommation énergétique.

 

La véranda d'aujourd'hui est tout à fait adaptée à la maison basse consommation (BBC) et à son objectif principal de réduction des énergies. Grâce à de nombreuses innovations en matière d'isolation et de maîtrise du rayonnement solaire, la véranda ne nuit nullement, bien au contraire, à ce nouvel objectif de la réglementation thermique 2012, à savoir une consommation maximale en énergie primaire qui ne doit pas excéder 50 kWh/m²/an.

 

A l'instar de la maison BBC, les vérandas contemporaines sont fabriquées avec des matériaux très performants mis en œuvre avec une technicité adaptée aux nouvelles exigences énergétiques. Elles sont pourvues d'équipements à la pointe favorisant confort pour l'utilisateur, réduction des énergies pour la maison et protection de l'environnement.

 

Zone tampon entre la maison et l'extérieur, la véranda permet de ramener des calories dès le moindre rayon de soleil et constitue une barrière efficace contre le froid hivernal. Finies les surchauffes estivales et les déperditions hivernales grâce à la qualité des matériaux, aux équipements employés et aux innovations développées (double vitrage à isolation renforcée, remplissage de toiture isolant, structure à rupture de pont thermique intégrale, volets roulants électriques, brises soleil orientables, systèmes performants d'aération).

Toutes ces options techniques contribuent à la performance énergétique des vérandas et à l'amélioration de la performance globale de l’habitation.

 

 

  • Que signifient les différents coefficients de performance thermique ?

 

En matière de vitrage ou de panneaux de remplissage, il existe des coefficients qui déterminent la qualité de la surface utilisée et donc son degré de performance thermique.

 

Le coefficient de transmission thermique (U) : plus il est bas, meilleure est la performance thermique de la surface. Il se mesure en W/(m²K) et représente le flux thermique qui traverse la paroi par unité de surface et par degré de différence de température.

Pour un double vitrage classique, ce coefficient s’élève à 2.7 W/(m²K). Il peut être réduit à 1,1 W/(m²K) avec un double vitrage à isolation thermique renforcée.

Pour un remplissage de toiture en panneaux sandwiches, ce coefficient se situe généralement entre 0.95 et 0.4 W/(m²K) en fonction de son épaisseur et sa technologie.

 

Le coefficient transmission énergétique (ou facteur solaire FS) : plus il est bas, meilleur est le confort thermique en été. Il se mesure en % et représente la fraction de l'énergie solaire qui entre dans le bâtiment au travers du vitrage. Pour un double vitrage classique, ce coefficient s’élève à 75%. Il peut être réduit à 35% avec un double vitrage à contrôle solaire. Essentiellement utilisé pour les puits de lumière, ce double vitrage rejette les 2/3 de l’énergie solaire tout en laissant filtrer les rayons visibles du soleil.

 

Le coefficient de transmission lumineuse (TL) : plus il est élevé, meilleur est le passage de la lumière naturelle. Il se mesure en % et représente la fraction de lumière qui entre dans le bâtiment au travers du vitrage.

Pour un double vitrage classique, ce coefficient s’élève à environ 80%. Il peut être réduit à 40% avec un double vitrage réfléchissant. Pour un remplissage de toiture en panneaux sandwiches, ce coefficient est égal à zéro puisque la paroi est opaque.

 

En fonction de l’orientation de votre véranda, de son usage et de ses ouvertures, il vous faudra déterminer le niveau de performance thermique et de luminosité attendu. Vous pourrait alors sélectionner judicieusement vos différents remplissages de toiture et vitrages.

 

 

  • Puis-je aménager une cuisine ou une chambre dans ma véranda ?

 

La cuisine est aujourd'hui une pièce centrale, un lieu d’échanges et de convivialité que l’on souhaite baignée de lumière : quoi de plus naturel que de vouloir l'installer dans sa véranda. Vous vous imaginez déja cuisiner face à un coin paisible, votre jardin par exemple. Mais avant cela, il est nécessaire d’anticiper différents travaux et de prévoir un aménagement adapté.

 

Il est indispensable pour ce type de projet de prévoir une arrivée d’eau, une évacuation des eaux usées et une ventilation adaptée. Une cuisine est naturellement une pièce dont l’air doit être renouvelé. Il faudra également penser au réseau électrique pour alimenter les électroménagers et les prises sur plan de travail.

 

Pour l’aménagement, il faut privilégier une cuisine épurée avec des éléments bas et de l'électroménager sous plan. Pour le sol, mieux vaut opter pour un sol en béton brossé ou un carrelage. Ce type de sol est très simple à nettoyer : parfait pour une cuisine. Il faudra veiller à ce que la pièce d’appui soit compatible avec une pose de carrelage après édification de la véranda.

 

Installer une chambre dans une véranda est tout à fait possible, si vous avez prévu une isolation thermique et phonique suffisante. Le choix du remplissage de toiture sera primordial pour vous assurer un confort optimal. Des volets roulants de façade complèteront l’isolation, vous garantiront une occultation totale et vous protègeront des regards indiscrets.

Si vous souhaitez profiter d’une nuit avec vue sur les étoiles, vos puits de lumière en toiture devront être équipés de volets extérieurs roulants ou coulissants, véritables boucliers thermiques et phoniques.

Pensez également à isoler la dalle qui doit recevoir votre extension. Si vous optez pour un parquet au sol, il faudra prévoir en périphérie du parquet un espacement d'environ 10 mm avec la pièce d’appui pour permettre les dilatations du bois.

 

Si vous veiller à l’ensemble de ces recommandations, votre véranda vous apportera les conditions les plus propices à un bien-être durable et un sommeil réparateur.

 

 

  • Est-ce pertinent d’imaginer une véranda comme sas d’entrée ou abri piscine ?

 

Vous souhaitez habiller l’entrée de votre maison et améliorer votre quotidien en vous protégeant de la pluie ou du vent : la véranda est la solution idéale pour votre sas d’entrée.

En plus d’une protection efficace contre les intempéries, elle dotera votre habitation d’une zone tampon efficace et améliorera votre confort thermique (double vitrage à isolation renforcée, rupture de pont thermique, aérateurs intégrés).

Les différentes formes et coloris envisageables sauront sublimer le style architectural de votre habitation. Vous disposerez d’un véritable hall d’accueil fonctionnel et décoratif.

Si vous munissez ses vitrages de verres retardateurs d’effraction, votre sas d’entrée constituera une dissuasion supplémentaire aux éventuelles effractions.

 

Vous rêvez de profiter de votre piscine, été comme hiver : la véranda aluminium est la solution d’abri-piscine que vous cherchiez. La structure est alors complétée par des porteurs en aluminium ou acier pour assurer une tenue mécanique optimale. Elle est également conçue avec une grande hauteur sous chéneau, pour permettre un volume de vie agréable autour de la piscine. Ces constructions n'ont rien de semblables aux éléments légers et rétractables vieillissant mal. La qualité du thermolaquage de ses profilés (labels Qualicoat® / Qualimarine®) garantira à votre abri piscine une tenue parfaite à l’humidité.

 

Avec un système de chauffage et un déshumidificateur d’air, vous pourrez vous baigner été comme hiver, à l’abri du vent et profitant du soleil. Vous serez également débarrassé des feuilles mortes ou des insectes et éviterez ainsi de longues corvées de nettoyage ou traitement de l’eau pour avoir une eau limpide est claire. Attenante à votre maison ou complètement dissociée, vous en ferez un véritable lieu de convivialité auquel on peut ajouter un spa, un hammam, une douche...

 

 

  • Comment dois-je entretenir ma véranda ?

 

Votre véranda aluminium a été conçue pour résister aux agents corrosifs et aléas climatiques. Son entretien est aisé et se réalise essentiellement à l'éponge douce avec un produit moussant non abrasif. Pour un rendu impeccable, le lavage doit ensuite être suivi d'un rinçage soigné à l'eau claire et d'un essuyage doux, avec un chiffon absorbant ou une raclette.

 

Le nettoyage des rails peut se faire à l’aide de l’embout suceur de votre aspirateur. Il s’agit d’éliminer poussières et petits gravillons qui pourraient empêcher le bon fonctionnement des glissières et obstruer les orifices de drainage d'eau. Aucun graissage des rails n’est nécessaire. Pour le nettoyage de la toiture, il faut privilégier l'utilisation d'un balai éponge doté d'un manche télescopique. Le nettoyage doit  s'effectuer dans le sens de la pente descendante. Il convient également d’inspectez les chéneaux et descentes d’eaux pluviales pour dégager tout obstacle qui pourrait obstruer le passage de l'eau (feuilles, mousse, épines de pins, balle,…).

 

L'utilisation d'un nettoyeur vapeur à haute pression est fortement déconseillée : risque de choc thermique et risque de décollement des joints d'étanchéité.

 

La fréquence de nettoyage peut varier en fonction de votre lieu d'habitation. En général il convient de nettoyer sa véranda au moins deux fois par an pour ne pas laisser les salissures s'incruster.

01

02

03

04

05

06

07

08

  • White Facebook Icon

Suivez-nous :

Faites-nous confiance :

Recommandez-nous :

L'ensemble des contenus, images et chartes graphiques sont la propriété exclusive de Verandas de Provence - Toute reproduction sans autorisation est formellement interdite sous peine de poursuite.